PYRAMIDE 14

Réhabilitation de la Pyramide 14 à EVRY-COURCOURONNES

La Pyramide 14, un bâtiment signé Andrault et Parat, est une étonnante structure, unique en son genre, qui lui vaut son label « architecture contemporaine remarquable ».

Trente ans après sa construction, le bâtiment a subi des détériorations sur son image et sur sa réputation. Aujourd’hui cette dernière est réhabilitée grâce à la reconquête urbaine de tout le quartier des Pyramides. En revanche, l’image du bâtiment a perdu de son éclat, de même que le fonctionnement a perdu aussi sa logique initiale et sa lisibilité. Ces constats sont les fils conducteurs qui ont guidé notre réflexion et notre projet :

Comment redonner une image dynamique et séduisante à la Pyramide 14 pour l’avenir ? Comment faire en sorte que celle-ci retrouve son attractivité ?

Notre projet part du postulat que le bâtiment existant doit être respecté dans sa volumétrie, ses couleurs et sa matérialité : la brique et sa polychromie, le béton et son matriçage, la superposition des volumes et les détails d’exécution associés, sont autant de marqueurs de cette architecture propre à une époque, porteuse encore d’une volonté d’innover sur le plan architectural.

Sans dénaturer le caractère des lieux, le projet architectural s’attache à épurer les existants, à amplifier les transparences et à souligner les lignes par des ouvrages sur mesure.

Le projet vient aussi proposer un nouveau socle habité, un socle qui pose la Pyramide, qui cadre les espaces publics et qui oriente la lecture du bâti. Des volumes volontairement larges et distincts, absorbant la géométrie complexe du bâtiment à sa base pour lui conférer un nouveau rapport au sol, plus franc, plus direct, à l’échelle du passant et de l’habitant, comprenant divers équipements et locaux associatifs.

L’enjeu du projet sera aussi celui de redonner une place à la nature dans un univers assez densément construit ; de l’intégrer comme une composante à part entière pour redonner un nouveau souffle et un nouvel élan à la Pyramide 14. S’appuyant sur un potentiel existant en termes de supports via les nombreuses jardinières qui bordent les terrasses privatives, le projet propose une approche renouvelée du vivant via des toitures fortement végétalisées, des jardinières plantées, des jardinières suspendues et des arbres en pots sur la toiture la plus haute du bâtiment, comme un écho à la cathédrale d’Evry, au sud de la Pyramide.

Mission de maîtrise d’œuvre complète en conception-réalisation

Maître d'ouvrage : 

RESIDENCES YVELINES ESSONE

Entreprise(s) : 

GTM (entreprise travaux)

Bureau d'études : 

FACEA

Performance : 

Label BBC Effinergie-Rénovation

Calendrier : 

Concours 2020

Retour

BOTHA

Le projet a pour but la revalorisation globale d’un patrimoine, édifié dans les années 50 suivant la logique des grands ensembles. Il compre [...]

SAINT LAZARE

A Paris, 40% des immeubles de bureaux vacants se situent dans les 8e et 9e arrondissements. Une bonne partie de ces biens sont des immeubles [...]

VAUCOULEURS

Le projet de l’îlot qui s’étend entre les rues Vaucouleurs, Orillon et Moulin Joly porte sur l’amélioration thermique de cet ensemble de 158 [...]